Articles

Grâce à une équipe d’experts, Ogier met en lumière vos projets et assure la qualité de votre demande. Le roulage de tôle permet d’obtenir, à partir d’une tôle plane, un cylindre ou un cône. Pour ce faire, plusieurs types de machines sont utilisées. Pour en savoir plus, la société Ogier vous explique quelques termes techniques.

Définition et principe

Le roulage (ou cintrage) de tôle est la technique qui transforme une tôle plane en un cylindre, un cône ou une virole (tube creux). Il s’obtient via une flexion découlant d’une pression ou d’un choc.

Le roulage de tôle est réalisé de manière industrielle par des rouleuses à 2 rouleaux, 3 rouleaux, 4 rouleaux, dans certains cas difficiles par pliage (avec une presse plieuse). De manière artisanale, il s’effectue par chocs via des marteaux ou maillets, notamment.

Différentes rouleuses

Il existe plusieurs sortes de rouleuses.

La rouleuse de type pyramidal est pourvue de 3 rouleaux : 1 supérieur et 2 inférieurs. Le rouleau supérieur exerce une pression sur la tôle plane qui est apportée par un des deux rouleaux latéraux.

La rouleuse de type planeur comprend des rouleaux cintreurs permettant l’amorçage de la tôle sans obligation de la retourner. Elle permet le cintrage de grosses pièces.

La rouleuse de type croqueur est constituée, entre autres, d’un rouleau supérieur qui est fixe durant le roulage. Son palier, amovible, permet de libérer la tôle à la fin du processus. Ce dispositif donne à la tôle sa forme finale.

Vocabulaire technique

Brossage : traitement de la tôle pour lui conférer un aspect décoratif.

Cintrage : déformation d’une barre ou d’un tube pour transformer une pièce cintrée.

Formage de tôle : processus qui transforme la matière afin de lui donner une forme.

Fraisage : opération consistant à ôter de la matière pour avoir une surface plane ou des courbures.

Galvanisation : traitement de surface pour protéger une tôle de la corrosion.

Laminage : procédé de fabrication fonctionnant par déformation plastique.

Laquage : application de peinture sur métal.

Poinçonnage : technique pour découper ou déformer une plaque de tôle via une presse.

Sertissage : assemblage de pièces sans colle ni soudure.

Soudage : assemblage de pièces métalliques par une combustion de gaz ou via un arc électrique.

Utilisez le formulaire de contact pour nous faire parvenir votre demande. Nous nous ferons un plaisir de vous répondre.

Article 24 : La découpe laser : haute précision et polyvalence

Souvent utilisé pour la découpe d’une grande variété de matériaux, la découpe laser est rapidement devenue l’une des techniques de fabrication les plus populaires en industrie.

Focus sur cette méthode dans cet article.

Comment ça fonctionne ?

La forte chaleur d’un faisceau laser va venir faire fondre le matériau à découper, produisant ainsi une séparation thermique. Par la suite, le système de laser va suivre minutieusement la géométrie de coupe définie au préalable, afin de séparer et de découper la matière. Ainsi, diverses épaisseurs de découpes peuvent être réalisées, en fonction des matériaux.
De plus, aucune déformation de matière première ne sera à constater, car la machine n’entre pas en contact avec la matière.

De nombreux secteurs demandeurs

De par sa précision et la complexité de matériaux sur lesquels elle peut être appliquée, cette méthode de fabrication s’est imposée comme la technique de découpe la plus populaire et la plus efficace. De nombreux secteurs en font leur méthode de fabrication par excellence, notamment :

  • l’aérospatiale
  • la métallurgie
  • l’aéronautique
  • l’automobile (découpe au laser de feuilles de cuivre, utilisées pour les batteries).

Des entreprises spécialisées

Chez Ogier nous proposons des prestations de découpe via un laser grâce à l’utilisation de machines de hautes technologies. A titre d’exemple, nous disposons de la machine Trumpf L3050, qui affiche une puissance de 6000W et qui permet le tri automatique des pièces, une programmation de découpe, ainsi qu’une précision hors du commun. Cette technologie permet alors de répondre et de s’adapter aux projets les plus exigeants.

De plus, nous vous proposons un accompagnement dans la phase de conception de votre produit, qui précède la phase de production, afin de respecter au maximum vos contraintes et vos dimensions.

Vous avez un besoin? N’hésitez pas à nous contacter grâce à notre formulaire de contact.

Article 23 : Le roulage de tôle dans l'industriel

Le roulage de tôle est un processus qui permet de transformer une plaque de tôle plane en cylindre ou en cône. Pour ce faire, il existe différentes techniques qui utilisent diverses machines.

Technique

Le roulage de plaques de tôles est réalisé grâce à diverses machines et/ou des outils artisanaux.

La technique peut être réalisée par pression à l’aide d’une machine à rouler qui réalise le cintrage des plaques.

Le roulage par choc permet l’obtention d’une forme courbée. Il concerne principalement des pièces uniques car il nécessite l’utilisation d’un maillet, d’un marteau et d’un dégorgeoir.

La technique du croquage de tôle s’effectue en réalisant des plis successifs sur la plaque de tôle dans le but de lui apporter, au final, un aspect cylindrique.

Effets

Ce sont les fibres que l’on trouve dans le métal qui constituent les plaques de tôles. Si on allonge ces fibres de l’extérieur et qu’on les comprime de l’intérieur, on obtient alors une plaque qui se roule sur elle-même, permettant la création de cylindres, cônes ou viroles (moules d’acier)…

Machines utilisées

Trois machines servent à la réalisation des roulages de cônes.

La « rouleuse pyramidale à 3 rouleaux » est pourvue d’un rouleau supérieur pivotant quand la plaque est roulée. Cette machine, toutefois, n’est pas conçue pour réaliser du croquage de tôle.

La rouleuse planeur, quant à elle, comporte 3 rouleaux. Le rouleau supérieur étant motorisé, c’est lui qui entraîne la tôle tandis que le rouleau excentré est destiné à donner sa forme finale à la tôle. Cette machine permet d’effectuer du croquage de tôle. Pour cela, il convient, durant le processus, de retourner la tôle.

Enfin, la rouleuse croqueur est composée de 4 rouleaux qui permettent de faire un croquage de tôle. De plus, deux de ces quatre rouleaux sont utilisés pour réaliser un cintrage de tôle. Le cintrage de pièces métalliques consiste à donner à celles-ci des formes arrondies.

Pour nous soumettre votre projet, vous pouvez nous contacter via notre formulaire de contact. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Article 22 : Tout savoir sur le formage de tôle

La production industrielle des composants en métal est essentielle dans tous les domaines de l’économie. Par leur solidité et leur durabilité, ces matériaux sont en effet très utilisés pour la fabrication d’objets de toute taille. Parmi les techniques de fabrication de pièces métalliques, le formage de tôle se démarque par sa rentabilité.

Le formage de tôle : une technique utilisée dans de nombreux domaines

Du petit électroménager à la carrosserie d’une voiture, le formage consiste à exercer une déformation contrôlée d’une pièce à partir d’une tôle plate. Aucun matériau supplémentaire n’est ajouté ou retiré. On utilise par exemple cette pratique dans les secteurs suivants :

  • L’automobile, pour la carrosserie
  • L’aéronautique, pour le corps de l’avion
  • L’électroménager, allant des éviers aux congélateurs
  • L’alimentaire, pour les casseroles et boîtes de conserve notamment

Les techniques de transformation d’une tôle

En fonction de la tôle utilisée, la technique de mise en forme de la pièce varie. Le formage par déformation plastique peut être réalisé à chaud, grâce à un apport thermique, ou à froid avec la température ambiante. Les procédés à froid sont généralement privilégiés afin d’éviter une déformation involontaire. Selon la forme désirée, on distingue :

  • Le pliage, qui permet de réaliser des plis angulaires ou écrasés sur différents matériaux.
  • Le roulage, qui consiste à transformer une surface plane en un cylindre ou un cône.
  • L’emboutissage, pour obtenir un objet creux dont la forme n’est plus développable une fois la tôle emboutie.
  • Le profilage, pour donner une forme précise à la tôle introduite entre des galets tournants qui vont exercer une pression continue.

Les moyens utilisés pour la mise en forme d’une tôle

Le marteau et l’enclume, utilisés autrefois pour former la tôle, ont été remplacés par l’invention des machines, permettant une production en plus grande quantité. La mise en forme peut ainsi être réalisée grâce à des outils mécaniques, avec de l’air ou des liquides, magnétiquement ou avec des explosifs.

Contactez-nous pour tout projet ou pour tout renseignement, notre équipe de spécialistes est à votre écoute !

OGIER - Tôlerie industrielle

Du nouveau sur notre site

OGIER a décidé de réaliser une refonte de son site Internet. Nous avons donc re-conçu celui-ci pour vous permettre de trouver facilement les informations que vous souhaitez, avoir une navigation fluide, avoir accès à des photos de réalisations, de notre atelier, de notre histoire, pouvoir nous contacter facilement… Notre site peut être facilement consultable sur tout support : tablette, ordinateur, mobile…

Tout d’abord, retrouvez sur la page « À propos » toutes les informations sur notre entreprise : histoire, mission, engagement… Découvrez nos métiers principaux : roulage, découpe laser, pliage, soudage, ainsi que des vidéos explicatives et des photos de nos réalisations. Celles-ci vous intéressent ? Nous avons créé une page dédiée à une large galerie photo de nos réalisations. Vous pouvez aussi suivre notre actualité, nous suivre sur LinkedIn !

L’équipe OGIER vous souhaite une bonne visite sur son tout nouveau site Internet !